Rechercher :   
est actuellement vide
Catégories générales
 
Idées CADEAUX
NOUVEAUTÉS
Art - Objets d'Art
Art de la Table
Art - Attitudes et Danse
Bouddhas
Buste
Boîtes à secrets
Bronze
Cadre Photo
Calligraphie
Carnets Christian Lacroix
Carnets Kiub Bug Art
Carnets, Agendas et Répertoires paperblanks
Carnets Paper-Oh
Fêtes
Figurines Animaux
Figurines Décoration
Figurines Design
Figurines Disney
Figurines Histoire
Figurines Miniatures
Masque de Venise
Musique
Montres objets
Mythologie
Raku
Signes du Zodiaque
Stylos
Statues
Tapis de souris
Fin de Série - DESTOCKAGE
 
Procédés de fabrication
 
Bronze
Céramique
Raku
Résine
 
En savoir plus
 
Napoléon Bonaparte
Guillermo Forchino
Joséphine de Bauharnais
Richard Wagner
Giuseppe Verdi
:: Giuseppe VERDI ::
Giusepe Verdi
Giuseppe Verdi

Giuseppe VERDI est un des plus grands compositeurs italiens.

Giuseppe Verdi est né aux Roncole près de Busseto en 1813 et mort à Milan en 1901. Verdi est un musicien complet qui est surtout connu par ses opéras romantiques comme Rigoletto, La Traviata …
Verdi est né Français car au moment de sa naissance, Busseto était français suite à la conquête de Bonaparte (pendant quelques mois)

photo Buste Verdi - Musicien
46 €
Buste Verdi - Musicien
 
Retrouvez les produits de la catégorie Buste

Verdi appartient à une famille de petite bourgeoisie qui tient une ferme auberge et l’enfant entend souvent les musiciens ambulants jouer de l’orgue de barbarie. Plusieurs personnes de sa famille sont ténor ou cantatrices car l’Italie est le pays où la musique est reine. Il écoute aussi longuement l’organiste Don Pietro Baistrochi ; celui-ci remarque cet enfant qui semble si intéressé par ce qu’il joue.

Don Pietro Baistrochi est également maître d’école. Le petit Verdi entre à l’école à 6 ans. En plus des leçons normales, Baistrochi commence à apprendre la musique à l’enfant.

A 7 ans le petit Giuseppe  Verdi s’exerce sur une vieille épinette que ses parents ont achetée. Il met tant d’ardeur que l’épinette doit bientôt être réparée ! Le jeune Verdi entre au lycée et à la société philharmonique, et mène brillamment de front ces deux disciplines (il sera reçu avec mention très bien), ce qui ne l’empêche pas de devenir organiste, de jouer sur son piano à queue qui remplace la vieille épinette et d’apprendre l’harmonie et la composition.

A quinze ans Giuseppe Verdi compose une cantate et de nombreux morceaux pour la ville de Busseto. Celle-ci le rémunère chichement ; les parents de Verdi qui ont toujours soutenu l’enfant et encouragé ses talents musicaux, ont des difficultés financières et ne peuvent plus aider leur fils. Giuseppe Verdi obtient une bourse pour suivre les cours du conservatoire de Milan, mais il est refusé à l’examen d’entrée car les places sont rares. Il doit prendre des cours particuliers qui coûtent cher. Pendant trois ans il suit les cours du claveciniste de la Scala, grâce à Vincenzo Lavigna qui l’aide car il a deviné les possibilités d’avenir de l’adolescent.

Devenu maître de chapelle, il revient à Bussetto où il donne des concerts et entre à la Filarmonica. Il signe un contrat avec la ville de Bussetto, mais c’est un contrat désastreux : il est très mal payé et parlera lui-même d’esclavage. A cette époque il compose surtout de la musique religieuse.

Verdi rompt le contrat et part pour Milan où il peut se consacrer à la musique lyrique. Il se marie et a deux enfants, malheureusement ses enfants meurent suivis de sa femme. C’est un moment terrible pour Verdi qui songe à tout abandonner.

Heureusement Verdi se ressaisit et compose des chefs d’œuvre qui le rendent célèbre, Oberto revient à l’affiche et fait un triomphe. Verdi reprend courage et compose Nabucco qui le rend célèbre. Dès lors il ne cesse plus de composer.

Au début de sa carrière, il hésite entre la musique religieuse et la musique lyrique. Il ne faut pas oublier que l’Italie est une région très sensible de tous temps à la musique, en premier lieu à la musique classique, avec les chants grégoriens de l’église mais aussi avec le folklore musical très développé qui varie avec les régions. C’est ainsi que Verdi, jeune, joue de l’orgue et compose de la musique sacré mais il ne peut pas oublier les airs populaires des orgues de barbarie à l’auberge familiale, ni les musiques de la Filarmonica et de la Scala et il s’oriente vers des opéras lyriques.

L’Italie s’enthousiasme pour les opéras de Verdi. Parfois il se heurte aux princes et grands de la haute société et doit modifier ses compositions. Jusqu’à sa mort en 1901, il va composer des chefs d’œuvre notamment des opéras lyriques toujours célèbres de nos jours.

Son œuvre est immense et nous ne pouvons citer que quelques unes de ses réalisations, les plus connues et toujours jouées de nos jours. Chacune a une histoire : certaines ont des difficultés à faire admettre le livret par les grands qui subventionnent les musiciens, d’autres ont un succès éclatant dès la première représentation….. Citons simplement :

Rigoletto, un opéra mélodrame inspiré par la pièce de Victor Hugo Le roi s’amuse
Oberto, un des succès qui a fait connaître Verdi
Nabucco qui s’appelait à l’origine Nabuchodonosor. C’est cette composition qui a donné à Verdi le goût de recommencer à composer après la sévère dépression morale qui a suivi la mort de ses enfants et de sa femme. Nabucco fait un triomphe à la Scala de Milan. Il est connu dans le monde entier. Par exemple le chœur des esclaves de Nabucco a été joué au stade de France en octobre 2008.
Ernani, d’inspiration classique
Macbeth, un drame lyrique
La Traviata d’après un roman d’Alexandre Dumas fils
Les vêpres siciliennes
Le Trouvère
Aïda
Otello
Falstaff

Et bien d’autres.

Accueil du site www.art-objets.fr