Art de la Table Collection musée

Catégories

Art de la Table - Collection Museum ::

Art de la Table, Collection Museum
Art de la Table, Collection Museum

Art de la Table, Collection Museum

La table, un moment de convivialité où les mets préparés se parent d’un écrin de présentation. L’art de la table s’habille de motifs et décors qui nous ressemblent et donnent cette touche personnelle qui nous ravie et alimente les discussions de ceux qui partagent ce moment privilégié.

Un peu d’histoire : origine et développement de l’Art de la Table.
Pendant des millions d’années, l’homme n’est occupé que par sa survie au milieu d’une nature mal connue et dangereuse. Il traque les bêtes sauvages pour manger. Il se réfugie dans les cavernes pour s’abriter des intempéries et des dangers. Imaginons-le un instant. Le groupe familial est assis par terre à l’entrée de la caverne. On mange des morceaux de viande découpés avec des outils en pierre ou en os, premières inventions qui le différencient des animaux. Pas de vaisselle encore, pourtant on se sent protégé par le groupe, on rit, on parle, prêt à s’enfuir au moindre danger. Déjà, le moment du repas est un instant privilégié.

L’homme est doué d’intelligence, il observe la nature et l’utilise pour fabriquer des outils rudimentaires. Certes les progrès sont très lents. Mais il apprend à domestiquer le feu, à faire fondre le verre, à utiliser le bois, l’argile, la céramique, la porcelaine pour en faire des objets de première nécessité en particulier des récipients pour cuire, des plats pour manger et toutes les prémices de la vaisselle moderne, il découvre le fer, l’étain, le cuivre, l’argent et développe la métallurgie… Tous ces progrès lui demandent des centaines de milliers d’années.

L’homme est inventif, il ne cesse de créer et il est intéressant de voir qu’il utilise toutes ses découvertes pour améliorer peu à peu son cadre de vie et tout particulièrement un des aspects essentiels de la lutte pour survivre : la manière de se nourrir et de prendre ses repas. C’est le début de l’Art de la Table qui va prendre son véritable essor avec la sédentarisation du néolithique.

Les hommes sont peu nombreux alors et forment des groupes dispersés à la surface du globe. Les communications sont rares si bien que ces groupements, tout en évoluant sensiblement dans des directions voisines, créent des civilisations différentes. Longtemps on a ignoré ce passé pourtant très intéressant et c’est essentiellement depuis les XVIIIe et XIXe siècles que des fouilles ont permis de déterrer des vestiges de ces temps lointains et de reconstituer peu à peu la vie et l’évolution des civilisations anciennes

C’est ainsi que les fouilles récentes ont permis de découvrir des objets très significatifs pour montrer les progrès de l’Art de la Table. Citons quelques-unes de ces découvertes :
• Des objets en verre datant du 3ème millénaire avant J.C. L’artisanat du verre a vite pris son essor et on cite pour preuve un magnifique flacon égyptien orné de lignes ondoyantes en blanc, bleu, jaune datant d’environ 1400 av JC
• Une urne en céramique peinte du Proche-Orient datant du 3ème millénaire av JC exposée au Musée de Bagdad. La Mésopotamie s’inspire surtout de plantes et d’animaux
• Un gobelet en or dans une tombe mésopotamienne orné d’ondulations très esthétiques (vers 2000 av JC) visible au musée de Bagdad également.
• Une coupe en or sur pied, ornée de fauves (vers 2000 av JC ) découverte à Quetta (civilisation indienne)
• Des pots d’argile, de la vaisselle en cuivre, en porcelaine, en albâtre
• En Egypte, on découvre une vaisselle très stylisée pour les tables d’apparat
• La Chine crée des objets en jade, laque, porcelaine, des céramiques dites « clair de lune » de l’époque Song, des porcelaines « bleu et blanc » de l’époque Ming.
….
Les musées présents dans le monde entier sont un grand livre ouvert sur l’histoire de l’Art de la Table, comme le musée du Louvre, celui de Delhi en Inde, le musée Hittite d’Ankara …..

Il est impossible de citer tous les « trésors » découverts par les archéologues mais leur présence permet d’avoir une idée de l’évolution à la fois parallèle et différente des civilisations dans le monde.

C’est ainsi que l’on connaît l’art précolombien, les civilisations maya, olmèque pour l’Amérique, les civilisations indienne, chinoise, japonaise en Asie, les civilisations du pourtour de la Méditerranée, iranienne, égyptienne, mésopotamienne, grecque, étrusque, romaine …..et bien d’autres.

Ces objets découverts sont très intéressants car, non seulement ils font connaître les caractéristiques et centres d’inspiration de chaque peuple mais ils montrent le lent et continu progrès de l’homme dans les techniques et l’orientation de ses choix au fil du temps

Chaque civilisation possède ses caractères propres mais l’explosion des moyens de communication et de transport a répandu la connaissance de l’art dans le monde entier. Ce qui permet de créer des objets d’Art de la Table s’inspirant de toutes les civilisations du monde.

L’artiste moderne connaît les matériaux inventés et les techniques laborieusement découvertes par l’homme et perfectionnées au cours des siècles partout dans le monde. Fort de ces connaissances, il peut laisser errer son imagination, son sens esthétique pour créer des objets d’art. Il s’attache à découvrir des formes nouvelles à la fois utiles et belles. Il crée des décors variés, tantôt s’inspirant des anciens, tantôt inventant des formes et des décors nouveaux, s’attachant toujours à la beauté de la matière, à l’harmonie des lignes et des couleurs tout en respectant la fonctionnalité des objets.

L’évolution de la société a contribué pour beaucoup à l’essor de l’Art de la Table. Pendant des millénaires cet art a été l’apanage des puissants et des riches. Pour ne prendre que quelques exemples, songeons aux festins somptueux donnés par les empereurs romains, à la longue caravane de carrosses et de voitures remplies de meubles et de vaisselle prestigieuse suivant les rois de France de château en château, au cérémonial fastueux en usage dans la noblesse et la bourgeoisie d’antan où chacun tente d’asseoir sa position en montrant sa richesse par son opulence, en offrant des plats rares et succulents servis dans une vaisselle luxueuse.

Mais les riches sont l’exception. La masse des pauvres gens peine pour survivre. Leur vaisselle est extrêmement simple, en étain souvent. Si par bonheur, ils possèdent un bol, une tasse, un plat ou un autre objet rare, ils le conservent précieusement, ne s’en servant qu’en de très rares circonstances, par exemple pour faire honneur au seigneur du château visitant ses féaux. Au Moyen-Age, il y a quelques siècles seulement, dans certaines fermes très pauvres, les assiettes sont inconnues : des trous ronds creusés dans l’épaisse table en tiennent lieu !

La société a beaucoup évolué et l’Art de la Table a gagné maintenant toutes les couches de la population.

Les amis de l’Art sont sensibles à la présentation d’une table. Tout concourt à éveiller l’intérêt et l’aspiration vers la beauté. La vue des mets, leur senteur, l’appétit, l’espoir d’un bon repas, la présence d’amis, la joie ambiante sans oublier la distinction et la beauté des plats qui font de l’Art de la Table un art à part entière et un merveilleux reflet de l’évolution des civilisations et de la recherche éternelle de l’homme vers l’originalité et la beauté intemporelle.

Les artistes s’inspirent des civilisations anciennes, tant par les matières employées que par les formes, les dessins, les couleurs. Ils y ajoutent leur propre inspiration, inventant des formes nouvelles, des couleurs douces ou hardies, artistement juxtaposées, créant un design moderne merveilleux.

www.art-objets.fr